L’enseignement et ses « défenseurs » en Communauté française : du Purgatoire à l’Enfer de Dante

Sans la mobilisation des travailleurs dans les écoles et dans la rue, l’apparent caractère irréversible de la privatisation de l’Enseignement et l’usage systématique de critères exclusivement basés sur le rendement et la compétition des établissements scolaires et universitaires en Communauté française prendront très rapidement un tour dramatique. Ces phénomènes consubstantiels à l’économie capitaliste sont encore renforcés par la tétanisation, voire la complicité des syndicats réformistes, gangrenés par des conflits bureaucratiques qui n’ont pas grand-chose à voir avec la défense des travailleurs. C’est cette descente aux enfers que la Coordination des Travailleurs de l’Enseignement (CTE) s’efforce d’éviter.

Samedi 6 mars 2009

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s